Étiquettes

, , , , ,

Marie Gillain, héroïne courageuse du film "Landes" de François- Xavier Vives  Copyright : Google Images

Marie Gillain, l’héroïne féministe du film  » Landes  » de François- Xavier Vives
Copyright : Google Images

Années 20, dans les Landes. Dans une immense forêt industrielle de pins, une crise sociale couve. Liéna (Marie Gillain), 35 ans, qui vient de perdre son mari, hérite de ses vastes propriétés et de son rêve singulier (mais visionnaire) : installer l’électricité sur ses 8 000 hectares de terres. La jeune femme veut à tout prix faire de ce rêve électrique une réalité. Mais elle va se heurter au conservatisme de son milieu bourgeois (des propriétaires terriens qui voient d’un mauvais oeil ce progrès technique annonçant pour eux le progrès social), tout comme au refus de ses gemmeurs, plus préoccupés par la lutte syndicale et l’évolution de leurs conditions de travail. Alors, Liéna s’entête et se bat, envers et contre tous… et finit par comprendre qu’il existe un ailleurs social et émotionnel au-delà de la réalité figée et étouffante de son propre pays.

Avec cette histoire originale, située dans un cadre inattendu, François-Xavier Vives (à qui l’on doit le documentaire  » 1860 sur l’extrême horizon  », sorti en 1995) livre ici un beau portrait de femme entêtée et passionnée, qui refuse de se plier aux convenances patriarcales et rétrogrades de son milieu et de son époque. Il offre là à Marie Gillain – qui se faisait rare à l’écran – sans doute l’un des ses plus beaux rôles. On regrettera par moments une mise en scène un peu empesée et académique, ainsi que la fin, quelque peu inachevée. Mais on oublie vite ces petits défauts formels face à un sujet ambitieux, porté par une interprétation sans fausse note (Miou-Miou, Jalil Lespert, Tsilla Chelton…), Marie Gillain bien sûr en tête. Lumineuse, elle offre au film toute son énergie romantique. Sans oublier le décor qui a du souffle : des pins par milliers, superbement photographiés, tout comme les dunes battues par le vent et les poteaux électriques, symbolisant la modernité dans une nature hostile et sauvage.

Un premier long-métrage réussi qui exprime toutes les nuances d’une émancipation féminine aussi douloureuse que salutaire.

Pour en savoir plus :

Bande-annonce du film

Publicités