Étiquettes

, , , , ,

Les femmes sont confrontées à des discriminations quotidiennes sur leur lieu de travail, selon une récente enquête. Une situation intenable. Crédit photo : Google Images

Les femmes sont confrontées à des discriminations quotidiennes sur leur lieu de travail, selon une récente enquête. Une situation intenable.
Crédit photo : Google Images

 » Ma cocotte « ,  » Ma poule « ,  » Miss « … Une femme sur deux a déjà été interpellée ainsi par l’un de ses collègues de travail. Rien de vraiment grave, pourrait-on penser. Soit. Mais ces expressions, inappropriées, sont symptomatiques d’un monde du travail où l’égalité hommes-femmes est loin d’être gagnée. Une enquête de l’institut de sondage LH2, réalisée pour le ministère des Droits des femmes et parue le 17 décembre 2013, montre en effet l’étendue des dégâts… et l’ampleur des progrès à accomplir.

Que dit cette enquête ?  8 femmes sur 10 ont été confrontées régulièrement à des comportements sexistes dans l’entreprise. Ainsi, 69 % des femmes interrogées se sont déjà entendu dire  » ne fais pas ta blonde « , 59 %  » elle est de mauvaise humeur, elle doit avoir ses règles « . Des petites phrases déplacées, des blagues de potaches dont on pourrait sourire… si nos carrières ne venaient pas se briser sur le fameux  » plafond de verre « . En effet, toujours selon la même étude, plus d’une femme sur deux estime ne pas avoir été promue, augmentée ou embauchée en raison de son sexe. Et, en toute logique, 9 femmes sondées sur 10 ont le sentiment qu’il est plus facile pour leurs homologues masculins de faire carrière. A contrario (et faudrait il s’en étonner ?)… seul un homme sur 7 partage ce sentiment !

Cette image machiste du monde de l’entreprise n’est bien sûr pas surprenante. Mais l’intérêt de cette étude réside dans le fait qu’elle met à jour un constat grave : le sexisme ordinaire a des conséquences néfastes. Plus de 9 femmes sur 10 estiment ainsi qu’il  » modifie le comportement des salariés  » et  » déstabilise celles qui le subissent « .

Comme dans la société toute entière, l’égalité hommes-femmes dans l’entreprise reste un combat de longue haleine. Rappelons qu’aujourd’hui en France, la rémunération annuelle brute moyenne des femmes est inférieure de 24 % à celle des hommes.

Pour en savoir plus sur cette enquête, lire l’excellent article d’Alexis Toulon sur le site d’Europe 1 : http://www.europe1.fr/France/Salut-poupee-ou-le-sexisme-ordinaire-au-travail-1745795/

Publicités